Etude sur les réseaux féminins dans les entreprises

A l'occasion de la Semaine européenne du développement durable, l'Observatoire de la responsabilité sociétale des entreprises poursuit ses travaux sur l'égalité professionnelle et publie une étude intitulée : « Les réseaux féminins dans les entreprises ».
Ce document dresse un panorama de la place des réseaux de femmes dans les entreprises et a pour vocation de les accompagner dans leur démarche RSE et dans leur politique d'égalité femmes-hommes.
 
Ces réseaux féminins sont nés en France dans les années 2000. Ils sont présents dans la plupart des grandes entreprises et font partie de leurs dispositifs RSE en faveur du développement de l'égalité professionnelle. Ils sont ainsi cités dans les bilans sociaux annuels, ou affichés sur les sites Internet des entreprises, voire évoqués dans certains accords collectifs.
 
Parce qu'il s'agit d'une nouvelle forme d'action collective dans l'entreprise, la place des réseaux féminins n'est pour autant pas clairement définie vis-à-vis de la direction, d'une part, et des organisations syndicales, d'autre part. Ainsi, dans la première partie de l'étude qui dresse un état des lieux, l'Orse s'attache à décrire les actions et cadres d'actions respectifs des réseaux de femmes et des syndicats dans l'entreprise, y compris les hiatus ou points de convergence entre les deux acteurs. Dans la seconde partie de l'étude, des pistes de coopération sont envisagées qui pourraient être sources de richesse et de qualité du dialogue dans l'entreprise sur l'égalité femmes-hommes. 

L'Observatoire de la responsabilité sociétale des entreprises s'attache, depuis sa création en 2000, à accompagner ses membres dans leur démarche de RSE. Parmi ses expertises sociales on compte la non-discrimination, la diversité et l'égalité femmes-hommes, véritables enjeux de management et de performance dans les entreprises.  

Si la Semaine européenne du développement durable qui se déroule jusqu'au 5 juin a pour vocation essentielle d'inciter les individus à devenir des « consommateurs responsables » en étant plus attentifs aux enjeux environnementaux, essentiels avec le changement climatique, il s'agit également de les sensibiliser à des thématiques plus sociales. En effet, la semaine européenne du développement durable s'articule de façon plus large autour de la promotion des 17 Objectifs de développement durable ODD définis par l'ONU parmi lesquels certains concernent l'élimination de la pauvreté, la promotion de la santé, l'accès à l'éducation,... et ce de manière égalitaire, sans discrimination d'aucune sorte, partout dans le monde. Ainsi, on peut rappeler notamment les objectifs : 
  • n°4. Assurer l'accès de tous à une éducation de qualité, sur un pied d'égalité et promouvoir les possibilités d'apprentissage tout au long de la vie
  • n°5. Parvenir à l'égalité des sexes et autonomiser toutes les femmes et les filles
  •  n°10. Réduire les inégalités dans les pays et d'un pays à l'autre.  

L'Orse, association multi-parties prenantes qui accompagne les entreprises dans leurs démarches RSE participe au travers de cette étude à ces objectifs. 


Téléchargez depuis cette page l'étude sur les réseaux féminins dans les entreprises, son communiqué de presse, ainsi qi les notes de positionnement des organisations syndicales sur le sujet.