La promotion des femmes dans les entreprises passe par celle des hommes dans leur vie familiale

Selon un sondage commandité par l'ORSE auprès de BVA, il apparaît que 81 % des Français considèrent que les femmes feraient plus facilement carrière si les hommes s'investissaient davantage dans les activités domestiques et familiales. Les Français considèrent également que les entreprises ont une responsabilité à assumer dans la recherche d'un meilleur équilibre travail et vie familiale. Ils mettent en avant la nécessité : 

  • de repenser l'organisation du temps de travail 61 % mettent en avant la nécessité de revoir les aménagements d\\'horaires 

  • d'un changement des mentalités au sein de l?encadrement et de la direction attente de 51 % des Français 
Si les Français croient à un changement possible, ils mettent en avant les discriminations auxquelles peuvent être confrontés les hommes dans leur vie familiale. A la question : demander à travailler à temps partiel ou à rentrer chez soi un peu plus tôt afin de pouvoir consacrer plus de temps à sa famille, est :

  •   plutôt bien accepté, à 62 % pour une femme

  •   plutôt bien accepté, à 22 % pour un homme.
Cet écart important montre la nécessité de mener des actions spécifiques en direction des hommes pour éviter qu'ils ne soient discriminés quand ils veulent eux aussi rechercher un équilibre entre travail et vie familiale. C'est la raison pour laquelle l'ORSE, en coédition avec le CNIDFF Centre National d\\'Information sur les Droits  des Femmes et des Familles rend public un guide pratique illustré sous forme de bande dessinée pour convaincre les entreprises de repenser leurs systèmes de management fondés notamment sur la culture du présentéisme et de mener des actions de sensibilisation pour réviser les stéréotypes sexués. Il bénéficie du soutien de Xavier Bertrand, Ministre du Travail, des Relations sociales, de la Famille et de la Solidarité, de Nadine Morano, Secrétaire d'Etat en charge de la Famille ainsi que des 5 confédérations syndicales de salariés