Charte d'engagement réciproque agences/entreprises

Un besoin de professionnalisation du marché de la notation sociétale des entreprises

A la suite de la publication par l’ORSE, et en partenariat avec l’ADEME et EPE, d’un guide sur les organismes d’analyse sociétale et des recommandations formulées par le groupe de travail «notation sociétale des entreprises», l’ORSE a souhaité prolonger sa réflexion afin d’améliorer le dialogue entre les entreprises et les organismes d’analyse sociétale. C’est dans ce cadre qu’elle a travaillé à la réalisation « d’une charte d’engagements réciproques entre les entreprises et les organismes d’analyse sociétale » qui se veut être une déclaration de bonnes intentions et non pas un document contractuel s’imposant aux deux parties.Les rencontres entre évaluateurs et responsables en entreprises sont encore loin d’être systématiques et, quand c’est le cas, l’interlocuteur choisi dans l’entreprise tout comme la personne qui reçoit le questionnaire n’est pas forcément le mieux placé pour répondre aux questions – ce qui peut remettre en cause la fiabilité des réponses.