Nos publications

2011 - Comment mettre en place et animer un réseau de correspondants DD/RSE au sein des entreprises
  Plusieurs questions sont posées :
Est-il pertinent de recourir à ce type de dispositif ou faut-il plutôt passer par la voie hiérarchique ? Le choix de ce mode d’organisation accélère-t-il ou retarde-t-il l’appropriation par les opérationnels ? Permet-il de couvrir la dimension globale des enjeux de développement durable ? Est-il pérenne ou ne correspond-il qu’à la phase de mise en place de la démarche RSE ?
Quels sont les leviers pour motiver ces acteurs et quels sont les besoins en animation de cette communauté ? Comment les évaluer ? Quels sont les facteurs de succès pour garantir les effets de ce réseau sur les performances RSE de l’entreprise ?
Nous proposons d’apporter des éléments de réponse à ces questions. Pour cela, nous nous appuierons sur :
  • des interviews réalisées auprès d’une quinzaine de responsables Développement Durable des entreprises suivantes : Accor, Air France, AXA, Bouygues Construction, Carrefour, Crédit Agricole, Crédit Agricole Assurances, GDF SUEZ, La Poste, Monoprix, Pernod Ricard, Rhodia, Sanofi Aventis, Schneider Electric, Sodexo, SFR, Veolia Transport, Vinci (voir remerciements en fin de document)
  • l’étude des rapports RSE 2008 et 2009 des entreprises du CAC 40
  • les conclusions du 2ème baromètre de la fonction DD dans les entreprises du SBF 120 réalisé par Adecco et l’IAE Gustave Eiffel
  • une enquête (par questionnaires en ligne complétés d’entretiens téléphoniques semi directifs) conduite par Des Enjeux et des Hommes auprès d’une centaine de correspondants d’un grand groupe (signalée par ce pictogramme dans le corps de l’étude)

 Etude : Comment mettre en place et animer un réseau de correspondants DD/RSE au sein des entreprises (3 Mo)
Aucune reproduction, même partielle, autre que l'une de celles prévues à l'article L 122-5 du Code de la Propriété intellectuelle ne peut être faite de ce document sans l'autorisation expresse de l'ORSE